Attack of a mosque in London: men assault a faithful Muslim after shouting Islamophobic slurs

15-03-2019 21:03

A few hours after dozens of people were killed during an attack on two mosques in New Zealand, a man was attacked "with a hammer" on the outside of a mosque. East of London.

A group of three men shouted Islamaphobic violence as they passed the place of worship on Cannon Street Road, eyewitnesses said.

They described as "terrorists" the people attending Friday prayers, they added.

Some faithful followed the blue car, but the men got out of the vehicle and attacked one of them with a weapon, supposedly a hammer. Police said the 27-year-old victim was injured in the head.

The two groups fought before the men got back in the car and left.

Dans un clip filmé par un témoin, on peut voir l'un des agresseurs présumés accroché au capot de la voiture pour tenter de s'échapper.

"Les suspects sont retournés à leur voiture et ont quitté les lieux avant l'arrivée de la police", a déclaré un porte-parole de la police métropolitaine de Londres, ajoutant que les policiers avaient été convoqués vers 13 heures vendredi après-midi. Des enquêtes sont en cours pour retrouver ce véhicule. Les suspects sont tous décrits comme des hommes blancs, dont on pense qu'ils ont 20 ans. "

Le service ambulancier de Londres a été appelé, mais la victime, âgée de 27 ans, a été emmenée dans un hôpital de l'est de Londres par des amis.

"A l'hôpital, il a été établi que la victime avait été blessée à la tête, ce qui n'était pas grave", a ajouté le porte-parole.

"Cependant, il était violent envers le personnel de l'hôpital et a quitté l'hôpital sans être soigné. Des enquêtes sont en cours et les policiers n'ont identifié aucun motif pour l'attaque."

No arrest has yet been made.

Séance de questions-réponses sur le Moyen-Orient, Trump, la Syrie et Isis, réalisée par Independent Independent

L'agression présumée a eu lieu le même jour. 49 musulmans ont été tués lors d'une attaque terroriste dans deux mosquées en Nouvelle-Zélande.

À la suite de l'attaque néo-zélandaise, des policiers britanniques ont intensifié leurs patrouilles autour des mosquées vendredi.

Des officiers ont été déployés pour rassurer et conseiller sur la sécurité de protection alors que les musulmans assistaient aux prières du vendredi à travers le pays.

"Bien qu'il n'y ait aucun renseignement reliant ces événements épouvantables à Christchurch au Royaume-Uni, des patrouilles d'uniformes supplémentaires se poursuivront à Londres et au niveau national au cours des prochains jours, en se concentrant sur les lieux de culte et les communautés spécifiques", a déclaré Neil Basu, responsable national de la lutte contre le terrorisme, a déclaré.

"Nous accordons une attention particulière aux mosquées, en particulier aux prières du vendredi.

"De nombreuses communautés seront naturellement concernées et les officiers locaux se mobiliseront pour fournir des conseils de sécurité et de sécurité aux communautés, aux lieux de culte et aux entreprises."

Sajid Javid, le ministre de l'Intérieur, doit également s'entretenir avec des chefs de la lutte antiterroriste et des responsables de la sécurité pour discuter d'éventuelles nouvelles mesures de protection des mosquées au Royaume-Uni.


We will tell you what is true. You can form your own view.

AT L & # 39; Independentno one tells us what to write. This is why, in the era of political lies and biases in Brexit, more and more readers are turning to an independent source. Subscribe from just 15p per day for additional exclusives, events and eBooks – all without advertising

Subscribe now

.

Read more...