4 questions pour comprendre la victoire historique des nationalistes hindous

23-05-2019 20:05

Un parti politique qui garde sa majorité absolue d'une élection à l'autre ne s'est pas produit en Inde depuis 35 ans! C'est le parti du Premier ministre sortant, Narendra Modi, qui signe cette victoire historique à l'issue des élections législatives. Avec 900 millions d’électeurs, 8 000 candidats et 11 millions d’évaluateurs, cette élection, qui a duré six semaines, a été la plus vaste jamais organisée.

Plus de sièges à la chambre basse du Parlement qu'en 2014

La National Democratic Alliance (NDA) formée autour de Bharatiya Janata (BJP), le parti nationaliste hindou de Modi, montre la voie en accordant au moins 300 des 542 sièges à la chambre basse du Parlement, selon les chiffres officiels de la Commission électorale communiqués au fur et à mesure. À titre de comparaison, le BJP a remporté 282 sièges en 2014. Selon les projections publiées jeudi en milieu d'après-midi, l'Alliance Démocratique Nationale devrait enfin remporter plus de 340 sièges. Le pPrincipal parti de l’opposition, le parti du Congrès allait connaître une véritable pluie froide électorale pour ce parti clé de la politique indienne depuis l’indépendance en 1947.

L'analyse de Sylvie Guichard, spécialiste indien (Université de Genève)

Pour comprendre les raisons de cette victoire historique des nationalistes hindous, nous avons contacté Sylvie Guichard, enseignante et chercheuse. dans Hhistoire de la pensée juridique et politique à l'Université de Genève (Suisse) et spécialiste en Inde.

Qui sont les nationalistes hindous qui dominent le paysage politique en Inde?

"Les nationalistes hindous sont plus qu'une force politique. C’est certainement de là que vient une partie de leur force. Historiquement, ils sont avant tout une association appelée Rashtriya Swayamsevak Sangh (RSS) qui peut être traduit par "Association des Volontaires Nationaux", une association qui ne veut pas être politique, mais socioculturelle. C'est comme ça qu'elle se définit. Il prétend viser la promotion et la protection, la régénération de la nation hindoue. Il rassemble ses membres le matin pour faire des exercices physiques traditionnels et discuter de questions sociales et politiques. Cette organisation a des cellules dans les villes et les villages. C'est vraiment la base de l'organisation du nationalisme hindou. A partir de cette organisation, de nombreux autres groupes se sont développés en tant que syndicat, association d'étudiants, groupe actif dans le développement rural … avec la défense commune du nationalisme hindou. Et le Bharatiya Janata (BJP, parti de Narendra Modi) est l'aile politique de ce grand groupe d'organisations nationalistes. Ils ont une chose en commun. Ils promeuvent cette idéologie mêlant religion et culture et défendent l'idée que l'Inde est une nation hindoue. Ainsi, les symboles nationaux, l’histoire de l’Inde, doivent être liés à la composante hindoue et les minorités telles que les musulmans, les chrétiens ou les juifs doivent, selon eux, se conformer à cette domination hindoue.

Ce large ancrage est l’une des clés du succès?

"Cela permet un jeu entre le discours politique public et les actions de toutes les autres associations qui pourront mener des actions plus radicales sans affecter la légitimité du parti politique. Cela donne une marge de manœuvre très importante et permet également une enracinement local et dans différentes couches de la société beaucoup plus proches qu’un seul parti politique, c’est une source de la force et du succès du Bharatiya Janata (BJP, le parti de Narendra Modi), mais n’oublions pas l’effet Modi et que sur-personnalisation du pouvoir ".

Enfin, cette victoire est-elle une surprise?

"Oui, c'est une surprise dans une certaine mesure parce que le Bharatiya Janata (BJP), en décembre 2018, a perdu les élections régionales dans trois États où il était très bien établi. Certains commentateurs ont pensé que la popularité de Narendra Modi avait été affectée. et que ses résultats en matière de création économique et d’emplois avaient été punis. Un grand nombre d’observateurs ont estimé qu’il aurait au moins besoin des voix de sa coalition pour obtenir la majorité. Et nous voyons que le Bharatiya Janata (BJP) a finalement obtenu la majorité seul " .

Pourquoi Rahul Gandhi, héritier de la célèbre famille, n'a pas réussi à convaincre les électeurs?

"Rahul Gandhi aurait pu gagner beaucoup grâce à cette image de la famille Nehru-Gandhi (Rahul Gandhi n'est pas lié au Mahatma Gandhi, le nom Gandhi vient du mariage d'Indira Nehru, fille du père de l'indépendance et du premier chef du gouvernement indien Jawaharlal Nehru, avec Feroze Gandhi en 1942). De plus, sa soeur, qui ressemble à Indira Gandhi, l'a soutenu dans la campagne. La dynastie et la force de cette famille ont joué un rôle important dans l’histoire de l’Inde. Mais cela a été critiqué par Narendra Modi. Il a communiqué en indiquant que le parti du Congrès (note de l'éditeur: le principal parti d'opposition en Inde, dont le Rahul Gandhi est le président) et cette famille souffrait de corruption, était inefficace, protégée à tort et accordait trop d'avantages aux minorités. Donc le nom Gandhi aurait pu être une force, mais Modi l'a renvoyé très intelligemment pour le rendre faible. "

Bulletin d'information

Recevez chaque matin l'essentiel de l'actualité.

d'accord
Ne plus montrer ×

Read more...