Emile Henry

22 May 19
24/7 Wall St.

“Sa-a-a-d movies always make me cry,” sang Sue Thompson in her 1961 hit song of (almost) the same name. In her case, as it turned out, it wasn’t really the movie that brought tears to her eyes but the sight of her best friend and her “darlin’” making out in the dark in front of […]

22 May 19
Priya's Blog

The research study, titled “Global Stone Frying Pan market Research Report 2019,” evaluates the historical performance and the current status of this market for a detailed understanding, emphasizing especially on the dynamics of the demand and supply of Stone Frying Pan in 2025. This report presents a detailed study of the global market for Stone […]

22 May 19
Ebook Mania

Avec les **Editions MARQUES**, venez découvrir ou redécouvrir les grands classiques optimisés pour vos liseuses et applications électroniques. Une publication de qualité par des professionnels de l’édition.
Les éditions MARQUES présentent **”Le voeu de Nadia”**, d’Henry Gréville édité en **texte intégral**.
*Présentation de l’éditeur*
Henry Gréville, pseudonyme de Alice Marie Céleste Durand née Fleury (1842-1902), a publié de nombreux romans, des nouvelles, des pièces, de la poésie ; elle a été à son époque un écrivain à succès.
*Extrait : *
Le prince Roubine fumait sur la terrasse son cigare d’après-dînée ; étendu dans un rocking-chair de bambou, il se balançait nonchalamment en regardant le paysage doré par les rayons du soir. Sous ses yeux s’étendait le golfe ; la rive droite s’estompait dans une vapeur rosée, où se dessinaient à peine en plus foncé les masses granitiques de la côte de Finlande ; l’eau bleue venait clapoter doucement sur le rivage au bas de son jardin, dont les grandes avenues descendaient jusqu’à la mer. À droite, la ville de Péterhof s’étalait en amphithéâtre, déployant l’animation factice des villes d’eaux, où l’on se hâte de vivre pendant les trois mois de la belle saison ; les bateaux à vapeur qui font le service de Pétersbourg fumaient et grondaient auprès de la longue estacade, déposant de nombreux passagers, venus pour entendre jouer la musique dans les jardins impériaux ou pour passer la soirée près de quelque ami : d’élégants uniformes d’officiers de toutes les armes parcouraient le quai ; les robes claires des femmes semblaient autant de fleurs sur la sombre masse de verdure du parc, et toute l’exubérance de la vie mondaine russe semblait se résumer dans ce coin de terre. À gauche, les villas clairsemées dans les feuillages, la côte fuyante qui semblait se dérober à l’étreinte de la mer, reposaient le regard et l’esprit. Le prince était blasé sur le spectacle de la ville, peut-être l’était-il encore davantage sur celui de la mer et du paysage ; mais sûrement il ne l’était pas sur le charme d’un café brûlant et délicieux, d’un cigare exquis, d’un fauteuil confortable ; c’étaient des jouissances dont, loin de s’amoindrir, l’intensité semblait s’augmenter avec l’habitude ; aussi s’étira-t-il dans son fauteuil avec un petit frisson de béatitude, au moment où sa tasse de café vint se poser comme par enchantement près de sa main. Henry Gréville, de son vrai nom Alice Marie Céleste Durand née Fleury, née le 12 octobre 1842, à Paris, et morte le 26 mai 1902, à Boulogne-Billancourt, est une femme de lettres française. Biographie Fille de Jean Fleury, écrivain haguais et professeur à Paris, elle l’accompagne en Russie quand il devient lecteur en littérature française à l’université impériale de Saint-Pétersbourg. Elle y étudie les langues et les sciences avant d’y épouser en 1857, Émile Durand, professeur de droit français et amateur d’art. Elle commence à écrire dans le Journal de Saint-Pétersbourg, puis, de retour en France, en 1872, elle prend le nom de plume d’Henry Gréville, en référence au village de ses parents. Elle écrit des romans sur la société russe et publie dans la Revue des Deux Mondes, le Figaro, la Nouvelle Revue, le Journal des débats, le Temps… Auteur prolifique, s’essayant au théâtre comme aux nouvelles, à la poésie comme au roman, elle a été à son époque, un écrivain à succès. Son manuel pour l’Instruction morale et civique pour les jeunes filles a été réédité 28 fois entre 1882 et 1891. Jules Barbey d’Aurevilly lui consacre un chapitre de ses Bas bleus : « C’est encore une femme, à ce qu’il paraît, ce monsieur-là ! La mascarade des pseudonymes continue… (…) Cette revenue du pays des neiges, a tout de suite percé la neige de l’indifférence publique, si dure aux débutants. Elle est une perce-neige heureuse ! Elle en a la pureté… Elle a la pureté de la plume, cette chose maintenant plus rare que le talent.» Guy de Maupassant dit d’elle : « De toutes les femmes de lettres de France, Mme Henry Gréville est celle dont les livres atteignent le plus d’éditions. Celle-là est surtout un conteur, un conteur gracieux et attendri. On la lit avec un plaisir doux et continu ; et, quand on connaît un de ses livres, on prendra toujours volontiers les autres » Elle est morte emportée par une congestion alors qu’elle suivait une cure à la clinique des docteurs Sollier de Boulogne-Billancourt.

22 May 19
Ebook Mania

Henry Gréville, pseudonyme de Alice Marie Céleste Durand née Fleury (1842-1902), a publié de nombreux romans, des nouvelles, des pièces, de la poésie ; elle a été à son époque un écrivain à succès.
Fille de Jean Fleury, écrivain haguais et professeur à Paris, elle l’accompagne en Russie quand il devient lecteur en littérature française à l’Université impériale de Saint-Pétersbourg. Elle y étudie les langues et les sciences avant d’y épouser en 1857, Émile Durand, professeur de droit français et amateur d’art. Elle commence à écrire dans le Journal de Saint-Pétersbourg, puis, de retour en France, en 1872, elle prend le nom de plume d’Henry Gréville, en référence au village de ses parents. Elle écrit des romans sur la société russe et publie dans la Revue des Deux Mondes, le Figaro, la Nouvelle revue, le Journal des débats, le Temps… Auteur prolifique, s’essayant au théâtre comme aux nouvelles, à la poésie comme au roman, elle a été à son époque, un écrivain à succès. Son manuel pour l’Instruction morale et civique pour les jeunes filles a été réédité 28 fois entre 1882 et 1891.Elle est morte, emportée par une congestion alors qu’elle suivait une cure à Boulogne-sur-mer.

21 May 19
Archy news nety

If you sit with Neil Jacobson for a long time, you should better prepare your brain cells. The Geffen president not only takes a topic of conversation in his hand, but knits a whole sweater. As you concentrate and get the optimal amount of caffeine, you can almost keep up with its syntactic rhythm. He […]

21 May 19
Arcynewsy

If you're going to sit down with Neil Jacobson for a while, it's better to prepare your brain cells. The president of Geffen does not just take a conversational thread and a loop-the-loop with it; he knits a whole sweater. If you concentrate and absorb the optimal amount of caffeine, you can simply keep up […]

20 May 19
famousinfamousbirthsdeathsblog

We start today’s posting with architect of the United States Capitol, (or just the Capitol building), William Thornton began to sketch his life out from 1759. Chubby faced novelist/playwright born Honoré Balzac but known to his reader as Honoré de Balzac started his first chapter of life in 1799. Another of the philosophers mentioned in […]

19 May 19
Bergkampesque

In the brave new world of Raul Sanllehi, no Arsenal player will be allowed to do an ‘Aaron Ramsey’ and leave for free after running down his contract, not unless he’s surplus to requirements or in the veteran stage of his career with no sell on value. Sanllehi has already stated that contracts and players’ […]

18 May 19
Amelistophe

Porto, Portugal After our wonderful adventure in Coimbra, we took a short train to Porto, our last stop in Portugal before we would be separated from Amélie’s parents. They would stay in Porto for a few more days, and in Portugal for another week, while myself, Amélie and her sister Mélanie, boarded yet another long […]

18 May 19
About Art Nouveau

Yesterday, I visited Art Breda, where specialist art and antique dealers, mostly from The Netherlands, Belgium and Germany, show their finest pieces. It was my first time at this fair, and I was pleasantly surprised by the vast amount of Art Nouveau galleries. I spent hours at the fair and took hundreds of pictures. Here’s […]

18 May 19
BigSurKate

26 Jun 1958 MPH – Fabulous Big Sur Country Lies South of Carmel “Oh the south coast’ a wild coast ane lonely…” So goes the opening line of the “South Coast Ballad”, written a number of years ago by Mrs. Harrydick (Lillian Bos) Ross of Partington Ridge in the Big Sur country. Big Sur, about […]

16 May 19
John's Space .....

[CATEGORIES: Literature, Lapham’s Quarterly, Reading, Book Review] [Click HERE to see my previous posts referencing Lapham’s Quarterly.] [Some of LQ’s contents are available free.] [L.Q. cover, quotes, and images from Lapham’s Quarterly Spring 2019: Trade, except where noted otherwise.] [New to Lapham’s Quarterly? See the standard notes at the end of this review. After 40+ […]

16 May 19
Archy news nety

About six weeks ago, a friend of mine convinced me to participate in a local pie competition. I was playing ballball in the challenge and discovered that my years of purchasing better kitchen tools really paid off. By the time the competition was running, I had made 12 of my salted caramel pies with cashew […]

15 May 19
Hanging Fire — Karin L. Kross

Herein is contained a developing resource of all the Franklinia I’ve read over the last year, thanks to The Terror. Part of it is knowledge acquisition due to increasing levels of obsession, and part is research for fanwork stuff (some completed, some not). I’ve read almost all of it, although a few of the books are still on the to-read pile.